Femmes d'Haïti
Click to enlarge

Suzanne Comhaire-Sylvain


1898 - 1975

Le 20 décembre 1975, faute de se le disputer, l'Afrique noire et Haïti se partagaient le deuil de Suzanne Comhaire-Sylvain, l'une des premières Haïtiennes «à franchir les grades universitaires jusqu'alors réservés aux hommes et qui voua sa vie de part et d'autre de l'Atlantique à la recherche des traditions et des civilisations des peuples noirs.»(1) Sans doute eut-on à regretter une parente, une collaboratrice assidue, un directeur de recherches méritoire, sans seulement s'imaginer alors qu'on ne verrait de longtemps encore, l'éclosion en Haïti d'une telle vivacité, et réaliser combien immense pouvait être le vide d'un pareil dynamisme.

Après des études classiques menées à Port-au-Prince, sa ville natale, à Kingston et à Paris, n'échappant point à l'abc requis alors de toute jeune tant soit peu prise d'engagement, Suzanne se retrouve présidente-fondatrice du Noël, un des premiers mouvements incitant la participation des jeunes aux œuvres sociales. Devançant de loin les premières révendications féminines déclarées, elle sera la première en Haïti à travailler dans un bureau (1925 à Damien).

Cette expérience de l'Administration a-t-elle confirmé Suzanne dans de telles audaces? En 1931, ce sera encore elle, la première Haïtienne à obtenir baccalauréat, licence et doctorat (Université de Paris). Débute alors cette grande tournée internationale qui la retrouvera, rayonnante d'assiduité, assistante de recherche à l'université de Londres, sous la direction du Professeur Malinowski (1935) — occasion de la rencontre de maintes personnalités marquantes de la décolonisation africaine, dont Jomo Kenyatta, futur président du Kenya —, membre à Oxford (1959) du séminaire du professeur Evans-Pritchard et elle-même, professeur d'université à Port-au-Prince, à Washington, à Bruxelles, Addis-Abeba... Tout cela, agrémenté de la publication de dizaines d'ouvrages et de plus de 200 articles dans des revues spécialisées. Couronnement d'intensives recherches de terrain sur la culture nègre tant en Haïti qu'en Afrique, les écrits de Suzanne Comhaire-Sylvain joueront plus qu'un simple rôle d'étai à un moment vital d'affirmation de cultures opprimées.

Inspectrice des Écoles sous la présidence d'Estimé qui la nommera neuf ans plus tard (1949), Chef de la délégation d'Haïti à l'Assemblée interaméricaine des femmes de Buenos-Aires, Suzanne Comhaire-Sylvain sera également Administrateur d'affaires à l'ONU, chargée du secrétariat de la tutelle du Cameroun et du Togo français.

En Haïti plus particulièrement, où elle sera d'une présence ponctuelle, Suzanne Comhaire-Sylvain marquera de sa pierre la fondation et la direction de l'École des Lettres (1937), dotée d'un corps enseignant riche des pères Foisset et Bettembourg, Jean Comhaire, Dantès Bellegarde, Raymond Doret, Price-Mars, Luc Grimard, Catts Pressoir, Christian Bayardelle, René Lerebours... Membre plus tard du corps de professeurs de l'Institut d'Ethnologie nouvellement fondé par Jean Price-Mars (1941), elle se retrouvera, avec son mari Jean Comhaire, à accompagner pour le compte de l'Unesco, Alfred Métraux dans ses travaux à Marbial tout en faisant de la zone de Kenscoff, devenue sa résidence secondaire, un pendant privilégié de recherches et de préoccupations à ses multiples travaux à Kinshasa, à Lomé, à Dakar, à Nsukka et à Cape Town.

Ouvrages publiés:

1936 Le Créole haïtien, morphologie et syntaxe. Wetteren et Port-au-Prince.

1937 Les Contes haïtiens, Origine immédiate et extension. Wetteren et Port-au-Prince, 2 vols.

1938 Contes du pays d'Haïti. Port-au-Prince

1939 Le Roman de Bouki. Port-au-Prince.

Nouvelle édition: 1974, Léméac, Montréal

1950. Food and Leisure among Congo children in Léopoldville. Cape Town

1968 Femmes de Kinshasa, hier et aujourd'hui. Mouton, Paris.

1973 Qui mange avec une femme, contes zaïrois et haïtiens. Ceeba, Bandundu, Zaïre.

1974 Jetons nos couteaux, contes des garconnets de Kinshasa avec parallèles haïtiens, Ceeba, Bandundu, Zaïre.

1982 Femmes de Lomé, Ceeba, Bandundu, Zaïre.

Texte de CLAUDE-NARCISSE, Jasmine (en collaboration avec Pierre-Richard NARCISSE).1997.- Mémoire de Femmes. Port-au-Prince : UNICEF-HAITI

www.haiticulture.ch, 2005
Geneva - Switzerland