Cliquer pour agrandir
Click to enlarge
Une société haïtiano-dominicaine devait lancer vendredi les travaux de construction d'une ville nouvelle de 300.000 habitants près de la frontière entre les deux pays, a annoncé un ancien sénateur haïtien partenaire du projet.
Projet de ville nouvelle à la frontière Haïti-République dominicaine

4 avril 2009           
                                 

PORT-AU-PRINCE, 3 avr 2009 (AFP) - Une société haïtiano-dominicaine devait lancer vendredi les travaux de construction d'une ville nouvelle de 300.000 habitants près de la frontière entre les deux pays, a annoncé un ancien sénateur haïtien partenaire du projet.

"Il s'agit d'une ville moderne totalement autonome qui sera érigée sur 20 millions de mètres carrés pour un coût de 6,5 milliards de dollars. Les travaux prévus sur 14 ans pourront générer plus de 100.000 emplois directs et indirects", a indiqué à l'AFP l'ex-sénateur Amos André.

"Cette ville permettra à Haïti d'entrer dans la modernité. C'est un projet de niveau international, il donne toutes les garanties financières pour les investissements et il est soutenu par des entrepreneurs nord-américains, européens et dominicains", a déclaré Geuel Bautista, l'un des responsables de l'entreprise chargée du chantier, AG Construction.

La "Cité du Lac", construite côté haïtien sur la commune de Ganthier, sera distante d'une trentaine de kilomètres de Port-au-Prince.

Selon les plans présentés à une centaine d'entrepreneurs haïtiens et dominicains, la ville, qui doit être construite au bord du lac Azueï marquant la frontière entre les deux pays, sera dotée d'une université, de deux hôpitaux et de plusieurs entreprises commerciales.

L'ambassadeur dominicain en Haïti estime qu'il permettra de décongestionner la capitale haïtienne, qui compte environ 2 millions d'habitants, et "contribuera à augmenter les activités économiques des deux pays dans une perspective binationale".

Haïti et la République dominicaine se partagent l'île d'Hispaniola.