Unicef Logo

La voix des jeunes

devp site logo

Terre des Hommes

Les enfants dans la domesticité

Article 19. -- Protection des enfants séparés de leurs parents

" Les Etats parties prennent toutes les mesures législatives, administratives, sociales et éducatives appropriées pour protéger l'enfant contre toute forme de violence, d'atteinte ou de brutalités physiques ou mentales, d'abandon ou de négligence, de mauvais traitements ou d'exploitation, y compris la violence sexuelle, pendant qu'il est sous la garde de ses parents ou de l'un d'eux, de son ou ses représentants légaux ou de toute autre personne à qui il est confié."
Convention internationale relative aux Droits de l'Enfant

Conditions de vie

Des raisons principalement économiques poussent les familles pauvres des zones rurales à "donner" un de leurs enfants à des familles citadines en mesure de leur offrir un peu de nourriture et un coin pour dormir, espérant ainsi, assurer à leur enfant une vie plus décente.

Le placement des enfants comme domestiques est une pratique ancienne, mais l'aggravation de la situation politique et économique des dernières décennies a largement contribué à augmenter le nombre des enfants ainsi placés.

Le travail d'un enfant domestique est souvent très dur, jusqu'à l8 heures par jour. L'enfant-restavek, parfois âgé de 5 ans seulement, fréquemment sous-alimenté, ne reçoit aucune instruction et aucun salaire, la loi haïtienne ne prévoyant pas de rémunération pour ce type de travail. L'enfant "restavek" subit, parfois, des violences physiques ou sexuelles. Il est souvent coupé de tout lien avec sa propre famille, en raison des distances qui les séparent, de l'analphabétisme et de l'absence de tout moyen de communication.

Foyer Maurice Sixto

Le Foyer Maurice Sixto


C'est en 1990 que Terre des Hommes Suisse a entrepris une collaboration avec le Foyer Maurice Sixto, animé par un prêtre haïtien, le Père Miguel Jean-Baptiste, qui avait fait une partie de ses études à Fribourg, en Suisse. Sur la base des travaux réalisés par le psychologue américain Abraham Maslow concernant le développement de l'enfant, le Père Miguel a estimé que les 5 besoins essentiels des enfants n'étaient pas remplis dans le cadre de la domesticité à savoir :
  • Le besoin de survie. Soit le droit de se nourrir, de se reposer, d'échapper à la douleur.

  • Le besoin de protection et de sécurité. L'enfant "restavek" ne connaît pas de sécurité physique, n'a pas d'espace privé, est soumis à diverses agressions violentes ou sexuelles.

  • Le besoin d'appartenance. Celui d'être accepté, de faire partie d'un groupe qu'il revendique comme sien. Or l'enfant ne fait pas partie intégrante de sa famille "d'accueil".

  • Le besoin de reconnaissance. L'enfant domestique est souvent dévalorisé.

  • Le besoin de se réaliser pleinement, est presque impossible à réaliser par un enfant en domesticité qui ne reçoit ni éducation, ni formation professionnelle.
C'est ainsi que le Foyer Maurice Sixto, destiné à accueillir pendant leurs heures de liberté l'après-midi, des enfants-domestiques, est né à Carrefour, banlieue populaire au sud de Port-au-Prince.

L'objectif principal du Foyer Maurice Sixto (FMS) est d'apporter un soutien éducatif, psychologique et affectif aux enfants en domesticité afin de les aider à devenir des adultes autonomes et responsables. Le FMS a également pour but de sensibiliser les familles "d'accueil" afin d'améliorer les conditions de vie et de travail des enfants.


Moyens mis en oeuvre

  • Alphabétisation
Les enfants sont répartis en plusieurs groupes, selon leur âge. Les cours ont lieu cinq jours par semaine, à raison de deux heures par jour. Presque tous les enfants présentent un retard scolaire important : 80% d'entre eux ont un retard de plus de deux ans.
Pour la majorité des enfants, les niveaux scolaires constatés sont inférieurs à ce qu'ils devraient être par rapport au nombre d'années de scolarisation. L'absentéisme est très important et constitue, pour de nombreux enfants, un frein majeur à une progression normale.

Les problèmes de santé et de fatigue sont fréquemment constatés. Un poste de conseillère pédagogique a été mis en place afin d'aider professeurs et élèves. Un système de carnet d'évaluation mensuelle pour chaque enfant a été créé afin de mieux suivre son évolution. Ce carnet répond aussi à la demande de plusieurs familles qui envoient désormais plus facilement l'enfant-restavek au Foyer, car, sans carnet scolaire, le FMS n'était pas pris pour une institution sérieuse! Les cours continuent pendant les vacances scolaires haïtiennes pour compenser le nombre moins élevé d'heures d'enseignement pendant l'année.

  • Artisanat et formation professionnelle

    Dans le cadre des cours d'artisanat, les enfants fabriquent des objets utiles avec des matériaux locaux, dont le sisal, le latanier, le cuir, etc. Dans la petite salle d'exposition du Foyer, les objets sont mis en vente à l'intention des visiteurs et lors des fêtes organisées par le FMS. Une partie de l'argent réalisé par la vente des objets est affectée à un compte d'épargne destiné aux enfants. Ces cours constituent un instrument d'éveil et de créativité pour les enfants et permettent également de leur donner une image plus valorisante du travail que les tâches ménagères auxquelles ils sont quotidiennement astreints.

    Pendant l'année scolaire, les cours d'artisanat ont lieu les vendredis et samedis, alors que de juin à septembre, ils sont proposés chaque jour. Les cours sont notamment animés par un ancien enfant-domestique qui a suivi pendant plusieurs années les activités des FMS.

  • Des cours de cuisine sont donnés à l'occasion des repas du vendredi, repas qui rassemble tous les enfants ainsi que tous les animateurs et enseignants.

  • Des cours de couture ont lieu chaque semaine et rencontrent un certain succès auprès des adolescentes. Pendant l'été, ces cours sont proposés chaque jour. Les jeunes filles réalisent des patrons avec du papier de soie et apprennent à se servir d'une machine à coudre.

  • Animation récréative

    Des sorties "pique-nique" sont organisées en été, aux environs du Foyer. Un travail de sensibilisation doit être mené continuellement auprès des familles d'accueil qui refusent de laisser les enfants participer à ces sorties.

    Enfin, des activités sportives sont proposées pendant l'été, sur un terrain d'école se trouvant à proximité du Foyer.

Intervention auprès des familles d'accueil

Chaque mois, le FMS organise une rencontre avec les familles en vue de les informer des activités du Foyer et de les sensibiliser à la situation des enfants domestiques. A cette occasion, les animateurs mettent notamment en oeuvre une politique de prévention contre les mauvais traitements. En effet, des cas d'enfants maltraités apparaissent toujours parmi les enfants.

Le FMS tente aussi de rechercher les familles d'origine des enfants afin de les réintégrer chez eux, surtout les plus jeunes et les enfants particulièrement maltraités. Dans certains cas, cependant, il faut chercher une autre famille d'accueil.


Impact du projet à l'extérieur

Le Père Miguel étant un pionnier de la dénonciation de la condition des enfants utilisés comme domestiques, Terre des Hommes lui a permis, à diverses reprises, de s'exprimer hors de son pays.


Conférence contre l'esclavagisme

  • Au Sénégal : En décembre l993, avec la participation de la FGC, Terre des Hommes Suisse a pu offrir au fondateur et animateur principal des FMS, le Père Miguel Jean-Baptiste, un stage à Jeunesse-Action de ENDA-TIERS MONDE et lui permettre de participer au 2ème colloque international sur les enfants-travailleurs.

  • Terre des Hommes a entrepris des démarches auprès de la Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme afin que le Prix des Droits de l'Homme soit décerné à Père Miguel. En 1992, lors d'une cérémonie à Matignon (Bureaux du Premier ministre Français à Paris) au cours de laquelle ce prix lui fut remis, il s'est exprimé avec force sur la problématique des enfants engagés dans la domesticité.

  • En juin l997, la Fédération internationale de Terre des Hommes a invité le Père Miguel à participer à une table-ronde organisée par le Bureau international du travail, à Genève, sur les différentes formes de travail des enfants.

Si vous désirez venir en aide au Père Miguel et à tous ses petits protégés, envoyez un message à :Contact e-mail de Terre des Hommes
top

© www.haiticulture.ch, 2001
Geneva - Switzerland